AVIS IMPORTANT : NE PAS TENIR COMPTE DES MAILS ENVOYÉS EN MON NOM PAR EUROMILLIONS. IL S'AGIT D'UNE ARNAQUE INTERNATIONALE ET JE SUIS VICTIME D'UNE USURPATION D'IDENTITÉ POUR LAQUELLE J'AI DÉPOSÉ PLAINTE. N'ENVOYEZ SURTOUT PAS D'ARGENT.

SAS Me Bernard HERY, Aurélie de BRÉZÉ
et Cindy PALMISANO-MOURIER

Les notaires sûrement et pour longtemps !

Changez de vie: Ouvrez un gîte

Changez de vie: Ouvrez un gîte
Envie de changer de vie ou de se reconvertir professionnellement ? Vous êtes peut-être à un tournant de votre existence et ouvrir un gîte vous séduit de plus en plus. Quelques petites choses sont à connaître avant de se lancer dans l'aventure.

Gîte et chambre d'hôte : pas les mêmes prestations

Pas besoin de formation particulière ou de diplôme pour ouvrir un gîte, mais un petit stage pour la création d'une entreprise peut s'avérer fort opportun, afin de commencer votre activité dans de meilleures conditions. Vous pourrez ainsi avoir quelques pistes pour savoir comment se comporter avec la clientèle. Vos principaux atouts seront évidemment votre sens de l'accueil et de l'organisation !  Il est aussi conseillé de rédiger un "business plan" avant d'ouvrir votre gîte.  Il vous faudra étudier le marché local pour réfléchir à la meilleure stratégie pour faire "décoller votre activité". Créer votre site pour gérer les réservations et faire votre publicité sera aussi essentiel, sachant qu'aujourd'hui 90 % des réservations se font en ligne.
Il faut savoir ce que vous souhaitez développer comme offre de location car gîtes et chambres d'hôtes n'ont en effet pas la même vocation.

- Un gîte, appelé également meublé de tourisme, est un appartement ou une maison proposés à la location saisonnière pour une durée variable. Le logement se compose de chambres, d'une cuisine, de sanitaires. Les habitants peuvent y vivre de manière complètement autonome. Il est tout équipé, à l'exception du linge de maison et le propriétaire (qui n'est pas forcément sur place) ne fournit pas non plus les repas.

- Une chambre d'hôte est, comme son nom l'indique, une chambre chez l'habitant, mais indépendante de la résidence du propriétaire, louée à la nuitée. Comme à l'hôtel, les draps sont fournis et le petit-déjeuner est inclus.

 

Être dans les clous juridiquement

Les règles et les normes jalonneront le chemin de la création de votre gîte. Pour ouvrir votre gîte, vous serez contraint de vous soumettre à une certaine réglementation :

- Faire une déclaration auprès de la mairie de votre commune en remplissant un formulaire Cerfa.

- Si la capacité d'accueil est supérieure à 15 personnes, votre gîte sera considéré comme un établissement recevant du public (ERP) et soumis par conséquent à des règles de sécurité et d'accessibilité plus contraignantes. Le dépôt de votre dossier attestant de la conformité à la réglementation de ERP devra être déposé à cette occasion à la préfecture.

- Afficher le tarif des nuitées. Si des prestations annexes sont proposées et qu'elles sont payantes (location de vélos par exemple), leur prix devra également être affiché.

- Installer un détecteur de fumée.

Vous devrez également réfléchir à votre statut juridique. La question est donc de savoir si l'exploitation de gîtes sera pour vous une activité occasionnelle ou régulière. En effet, s'il s'agit d'une activité occasionnelle, vous n'aurez pas l'obligation en tant que particulier de vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés. Cette situation est tout à fait légitime dès lors que cette activité est exercée de manière accessoire, en complément d'une activité professionnelle. Elle ne vous confère donc pas la qualité de commerçant. Vous pouvez donc intégrer les revenus de votre location dans votre déclaration d'impôt sur le revenu.

En revanche, si cette activité est exercée à plein-temps, c'est-à-dire que l'exploitation de gîtes est faite de manière régulière, vous devrez obligatoirement choisir un statut juridique pour déclarer les revenus issus de la location. Ainsi, si l'exploitation de gîtes correspond à une "activité régulière exercée de manière habituelle", vous devrez vous inscrire au registre du commerce et des sociétés et vous devrez opter pour un statut juridique spécifique. Différentes options s'offrent alors à vous :

- soit vous mettre à votre compte, en créant une entreprise individuelle, ce que inclut la micro-entreprise et l'EIRL,

- soit créer une société type EURL/SARL, SASU/SAS... Faites-vous conseiller par un professionnel (notaire, comptable...) afin de faire le bon choix, chaque situation étant particulière.

 

Le confort de vos hôtes avant tout

Concernant vos obligations en tant que loueur, un contrat de location écrit devra être signé avec chaque client, décrivant les lieux loués, la situation géographique du gîte ainsi que les conditions de la location. Faites de belles photos pour mettre sur votre site et donner envie aux voyageurs de venir jusqu'à vous.

Pensez aussi au confort de vos hôtes, le gîte devra au minimum obligatoirement avoir :

- une salle commune meublée

- une cuisine ou un coin cuisine aménagé dans la salle commune, comprenant au moins un évier, une cuisinière, un réfrigérateur, une table et des chaises en proportion de la capacité d'accueil, un placard et tous les ustensiles nécessaires

- une salle d'eau comprenant au moins un lavabo et une douche

- des toilettes intérieures

- l’électricité, de l'eau potable courante (chaude et froide) ainsi qu'un moyen de chauffage

- une (ou plusieurs) chambre(s) indépendante(s) équipée(s) d'un lit et de meubles

- les moyens permettant le lavage, le séchage et le repassage du linge.

Au-delà du respect des critères légaux, les principaux labels fixent aussi leurs propres obligations : elles tiennent au confort des chambres, à la superficie, la qualité de la literie et des sanitaires. C'est d'abord sur ces éléments indispensables que devront porter vos efforts de rénovation et d'aménagement. Quelques petites astuces peuvent vous aider pour vos aménagements intérieurs. Si par exemple vous avez peu de place, il vaut mieux réaliser une grande chambre avec une belle salle-de-bains à un tarif plus élevé, que deux petites. Les gens apprécient d'avoir leurs aises, surtout en vacances. Vous pouvez également laisser à la disposition de vos hôtes une pièce commune avec une bibliothèque, cheminée, canapés pour se poser et échanger avec d'autres personnes en toute convivialité. Dans les très grandes demeures anciennes, c'est l'occasion de faire revivre des pièces que vous n'utilisiez plus ! L'investissement ne sera pas le même, mais vos voyageurs apprécieront sûrement un espace détente : spa avec hammam, jacuzzi voire carrément une piscine intérieure... Votre montée en gamme est quasiment assurée !

 

Et côté déco ?

Votre décoration devra procurer une impression accueillante, apaisante, intime, personnelle, sans toutefois l'être à l'excès. Il faut plaire au plus grand nombre… et que chacun s'y sente comme chez soi ! Misez plutôt sur des couleurs passe-partout comme les beiges et les gris agrémentés de touches de couleur pour les accessoires. Pas de surcharge côté bibelots car votre principal ennemi est la poussière !

Le petit plus avec les gîtes labellisés

En matière de gîtes comme dans bien d'autres domaines, avoir un label est synonyme de prestations de qualité. Les plus connus sont les Gîtes de France et Clévacances par exemple. L'obtention du précieux label s'effectue en plusieurs étapes, de l'expertise du projet à la visite finale, effectuée par des experts, vigilants au respect des normes. Tous les hébergements sont ainsi contrôlés, sélectionnés et labellisés selon des critères de confort précis et une charte de qualité nationale.
En demandant un label, vous bénéficierez d'une meilleure visibilité et d'une plus grande notoriété vis-à-vis de vos futurs hôtes grâce notamment à  :
• la force d'un réseau synonyme d'expérience et acteur incontournable en matière de tourisme. Le label est un gage de visibilité commerciale compétitive par rapport aux autres modes de location de vacances pouvant exister ;
• la garantie pour les clients de louer un bien qui fait l'objet d'un suivi rigoureux et régulier ;
• l'assurance de répondre aux attentes d'une clientèle de plus en plus exigeante et attentive à sa qualité de vie pendant les vacances ;
• la possibilité de bénéficier d'un suivi personnalisé pour adapter votre hébergement aux évolutions du marché, suivre des formations, obtenir des réponses à toutes vos interrogations qu'elles soient juridiques ou fiscales.
Chaque label bénéficie d'un référentiel de classification qui lui est propre, composé de différents chapitres (environnement/situation/extérieurs, habitabilité, équipements techniques, équipement général, aménagement et équipement par pièce, services, standing/décoration) définissant une montée en gamme.


Pensez aux gîtes insolites

Les hébergements insolites sont dans l'air du temps. Pourquoi ne pas surfer sur la vague et créer le vôtre ? Dormir dans les arbres, dans une yourte, dans une bulle sous les étoiles ou dans une tanière comme un hobbit : laissez votre âme d'enfant vous guider !

 

Stéphanie SWIKLINSKI

Dernière modification le 05/05/2021

Nos bureaux

SAS Office notarial de Maîtres Bernard HÉRY, Aurélie de BRÉZÉ et Cindy PALMISANO-MOURIER, Notaires Associés
455 Promenade des Anglais
Porte de l'Arénas Entrée C
06200 NICE
Tél: 04.22.13.80.50
Fax: 04.22.13.80.51
Mail : bernard.hery@notaires.fr

Newsletter

Informations juridiques

Infos pratiques

Horaires d'ouverture :

Standard téléphonique
Du lundi au vendredi : 9h -12h / 14h - 18h

Réception clientèle
Du lundi au samedi : 9h - 19h non stop sur rendez-vous
 

Liens pratiques